Blog du territoire Grand Paris - Page 5

  • Aide, accompagnement et écoute.

    En cas d'urgence : 

    17 (appel), 114 (SMS) - 24h/24, 7j/7

    Numéro national 0800 360 360, un numéro vert d’appuis aux personnes handicapées
    et aux aidants dans le cadre de la crise pour des solutions près de chez vous

    Écoute Violences Femmes en situation de handicap01 40 47 06 06
    Permanences : lundis 10h-13h, et 14h30-17 h 30, tous les jeudis 10 h-13h

    3919 - Plateforme d’écoute nationale

    115 - SAMU social pour un hébergement d’urgence

    119 - Enfance en danger

    3977 - Agir contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés
    Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 19 h

    **********

    Handicap répit des aidants :
    Plateforme PHARE, rue de Santerre 75012 Paris - 01 48 87 91 31 - c360paris@ose-france.org
    Du lundi au jeudi de 9h à 13h et de 14h à 18h, le vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h

    Maison Départementale des Personnes Handicapées de Paris :
    69 rue de la Victoire 75009 Paris - 01 53 32 39 39 - contact@mdph.paris.fr
    Privilégier pour les contacts les appels téléphoniques et les mails, ou consulter les nombreuses informations disponibles sur le site.
    Accueil téléphonique de 9h à 16h, du lundi au vendredi, sans interruption
    La MDPH reste ouverte pendant le confinement mais ATTENTION accueil limité et dans le respect de consignes sanitaires strictes : 
    – Accueil physique de 10h à 15h, du lundi au vendredi
    – Accueil LSF les lundis et mardis de 10h à 13h et de 14h à 15h.

    Cellule d’écoute aide handicap école Paris (familles/enseignants) :
    0 800 007 377
    - aidehandicapecole@education.gouv.fr
    Du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h.
    Ce service est spécialisé dans les questions relatives à la scolarisation des enfants en situation de handicap. Il répond aux questions des familles et à celles des enseignants qui interviennent auprès de ces enfants et adolescents.

    Handicap assistance :
    01 44 10 81 50 - apajh.org
    Les lundis et jeudis de 9 h 30 à 12 h.
    Une équipe de spécialistes au service des personnes en situation de handicap et de leurs familles explique gratuitement le droit du handicap et guide les personnes dans leurs démarches

    Association française des sclérosés en plaques :
    0 810 803 295
    Lundi de 19 h à 21 h, mardi de 17 h à 18 h, mercredi de 11 h à 12 h et de 17 h à 18 h, jeudi de 20 h à 21 h, vendredi de 11 h à 12 h et de 17 h à 18 h, samedi de 17 h à 18 h.
    Des psychologues sont à votre écoute du lundi au samedi pour vous conseiller, vous écouter et vous soutenir : personnes atteintes de sclérose en plaques, proches et aidants.

    Service écoute Rétina France :
    01 43 10 24 29
    Vous pouvez échanger avec Martine HERMANS, atteinte d’une pathologie de la rétine, sur vos difficultés de la vie quotidienne, sur vos envies, vos attentes.

    Alma Paris – Allô Maltraitance Personnes âgées Majeurs handicapés :
    117 rue de Charenton 75012 Paris - 01 42 50 11 25 - ecoute.alma75@gmail.com
    Le mardi de 13 h 30 à 16 h 30. Le jeudi de 13 h 30 à 16 h 30. Le vendredi 10 h à 13 h.
    En dehors des permanence, laissez un message. Ou Composez le 3977.
    Dans un souci d’accessibilité, les échanges se font aussi par mail ou par courrier.

    Ligne nationale des aidants :
    01 8 472 9 472
    Ligne téléphonique anonyme, disponible 7 jours sur 7 de 8 h à 22 h.

    Point d’Accès aux Droits du 19ème
    53 rue Compans 75019 Paris - 01 53 38 62 30 - pad19@arapej.casp.asso.fr
    Voir heures d’ouverture sur le site paris.fr/equipements/point-d-acces-au-droit-p-a-d-19e-1216

  • « On ne peut pas arrêter le changement, il est en route, mais on peut l’influencer avec notre dynamisme collectif »

    Simon à la nuit du handicap, juin 2019, Clichy

    J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Simon, bénévole et Représentant du collectif « Les Roulettes en colère » à la délégation APF France Handicap des Hauts-de-Seine.

    Simon m’a fait part de l’importance qu’a l’association APF France Handicap dans sa vie depuis qu’il l’a rejoint il y a 3 ans. Pour lui APF a « changé sa vie » m’a-t-il confié.

    Il m’a longuement et clairement expliqué en quoi consiste le collectif qu’il représente avec d’autres bénévoles en situation de handicap également, « Les Roulettes en colère ». Il s’agit d’un groupe de travail qui regroupe des bénévoles et des élus de la région Ile de France. Il a pour objet de travail le PAM, qui signifie Pour Une Aide à la Mobilité.

    Simon est conscient des nombreux problèmes rencontrés par les personnes en situation de handicap, notamment en ce qui concerne les transports qui sont très peu voire pas du tout adaptés (peu de panneaux pour s’orienter, trottoirs inadaptés…). Cette situation suscite le mécontentement de Simon et ses camarades, c’est pourquoi ils ont décidé d’agir.

    Le service PAM est un service de transport spécialisé destinés aux personnes dans l’incapacité de prendre les transports pour se déplacer. Chaque département bénéficie de son propre service PAM financé par les usagers, le département, la région et Ile-de-France Mobilités.

    Simon est très impliqué dans la cause qu’il défend, il souhaite réellement jouer le rôle d’influenceur de la vie associative et venir en aide à un maximum de personnes en situation de handicap. J’ai été impressionné de voir son optimisme et sa détermination. Il m’a fait part de sa volonté de « se battre pour défendre ses droits », il a également insisté sur l’importance de « croire en soi et de faire émerger ses qualités ».

    Simon compte beaucoup sur le soutien des bénévoles qui rejoignent l’association, pour lui il est important que le bénévole soit en mesure de « Proposer, Partager, Encourager », mais surtout d’être à l’écoute, d’apporter du rêve et du plaisir aux personnes qui se laissent parfois démoraliser par leur situation de handicap.

    Son ambition est de « faire évoluer les choses », lui et son collectif font du lobbying, ils souhaitent faire entendre leurs propositions en matière d’aménagements de transports à Ile-de-France Mobilités et surtout avoir une influence sur les décisions publiques.

    D’autre part, Simon fait également partie de l’association France Assos Santé qui regroupe des représentants d’autres associations pour parler des problématiques de santé.

    Il est important que tout comme lui, les personnes en situation de handicap puissent partager leur expérience au quotidien que ce soit en relation avec les aménagements ou bien avec leur insertion personnelle ou professionnelle dans la société, ce qui n’est pas toujours évident.

    Enfin, Simon m’a confié qu’il est l’un des animateurs de la Web Radio de l’association. De la même façon qu’il reçoit beaucoup d’aides en raison de sa situation de handicap, il souhaite encourager et aider les jeunes à dévoiler leur talent.

    « Être bénévole permet d’apprendre à connaître l’autre mais également d’apprendre à se connaître soi-même. »

    Assiatou BALDE

  • Confinés, maintenant vous savez…

    Pour les PSH, le confinement c'est toute l'année.

    Vous savez ce que c'est de ne pas pouvoir aller et venir comme bon vous semble. Vous savez ce que c'est d'être isolé·e·s, d'être limité·e·s dans vos interactions sociales. D'être loin de vos proches, de vos amis, de vos familles...

    Ces contraintes, ce sont celles que vivent au quotidien de nombreuses personnes en situation de handicap.

    Gilles témoigne...

    « Le fait de ne pas pouvoir se déplacer de chez soi facilement est déjà un confinement. Cette discrimination, les personnes en situation de handicap la vivent tous les jours.

    La genèse d’APF France handicap c’est l’accès aux droits. L’accessibilité, la possibilité de se déplacer est un droit fondamental. On est là aussi pour apporter une réponse individualisée, parce que chaque handicap, chaque personne est un cas différent. On arrive chez APF France handicap à cibler la réponse aux besoins des gens. »

    Gilles Ricordel, Représentant Régional Nouvelle Aquitaine

    Sur le terrain...

    Notre équipe de bénévoles et salariés continue d’agir malgré les difficultés liées à la crise sanitaire avec de la sophrologie en distanciel, de nombreuses émissions interactives sur Radio Roue Libre, des temps de partage à distance, une présence dans chaque délégation, ...

    C’est pour et avec les personnes en situation de handicap que l’association agit depuis 1933. Alors maintenant que vous savez, aidez-nous à agir pour qu’elles puissent vivre leur vie #AEgalité avec les autres.

    Je fais un don

    Chaque don est attribué à la délégation APF France handicap du département de résidence du donateur.

    Labellisée Don en confiance, APF France handicap vous permet de défiscaliser 66% du montant de votre don : un don de 75€ ne vous coûte réellement que 25,5€.

    Don en confiance

  • Des nouvelles du Cercle Culturel.

    logo du Cercle Culturel

    Cher(e)s adhérent(e)s,

    Le Cercle culturel avait prévu pour 2020, comme il le fait chaque année, un certain nombre de visites dans les musées parisiens.

    Comme vous le savez depuis le début du mois de mars, toutes les visites ont du être annulées les unes après les autres en raison de la situation sanitaire qui ne s’est pas améliorée. Toutefois, nous ne vous oublions pas !

    Nous prévoyons de nombreux projets pour 2021 quand la pandémie nous laissera enfin retrouver une vie normale. Ne nous désespérons pas ! il y aura des jours meilleurs et moins tristes ! Des visites passionnantes seront programmées dans de nouveaux lieux avec l’ouverture de l’Hôtel de la Marine Place de la Concorde et la Collection Pinault à la Bourse du Commerce.

    Nous pourrons alors nous retrouver pour partager ensemble , avec plaisir ces moments de découverte en compagnie de conférencières souvent brillantes qui pendant une heure et demi, sauront nous captiver, nous étonner et parfois nous ravir !

    Dans l’attente de jours plus heureux que nous espérons tous, faites bien attention à vous .Au plaisir de vous retrouver

    L'équipe du Cercle culturel

  • Rentrée littéraire : "Bienvenue dans mon Demi Monde" de Caroline Lhomme.

    "Bienvenue dans mon Demi Monde" de Caroline Lhomme, illustré par Florence Cestac.

    Caroline Lhomme, membre du CAPFD parisien et du CAPFR, est agile de la plume et le prouve dans "Bienvenue dans mon Demi Monde", paru en octobre aux éditions Hugo Desinge, et illustré par Florence Cestac. Le handicap, on peut en rire, aussi…

    Commander le livre

    Lire l'article à propos du livre sur handirect.fr

  • En souvenir de Sofia...

    Sofia à la plage

    C'est avec une grande tristesse que la délégation des Hauts-de-Seine a appris le décès de Sofia Nasri Thiery le 11 novembre 2020 à l'âge de 22 ans. Sofia était une adhérente de la délégation depuis près de 4 ans. Elle aimait participer à l'atelier cuisine, à l'atelier sophrologie et à nos différentes rencontres conviviales.

    Lire la suite

  • La colère des aides-soignants à domicile : Les mots d'un adhérent de la délégation 92.

    « Je m'appelle Simon, je suis bénévole et adhérent chez APF France handicap.

    Je suis porteur d'un handicap acquis à ma naissance, je me déplace en fauteuil roulant électrique et je vis seul dans mon domicile dans le 92.

    Aujourd’hui, nous vivons une crise sans précédent qui montre que l'accompagnement humain chez les plus fragiles est indispensable. Alors, je voudrais savoir pourquoi une inégalité de salaires existe entre tous les soignants ?

    À l'heure où certains de nos gouvernants souhaitent faire des économies sur les personnes vivant en établissement. Je ne comprends pas pourquoi les moyens adéquates ne sont pas donnés aujourd'hui pour que les personnes en situation de handicap puissent rester à leur domicile tout en étant accompagnées correctement.

    Pourquoi existe-t-il aujourd'hui des différences de rémunération entre un soignant à l'hôpital et au domicile ?

    En somme, j'ai beaucoup de questions d'incompréhension et d'inquiétude pour les mois à venir.

    Je ne peux pas me passer d'une aide pour me laver, m'habiller...

    Je n'ai pas choisi d'être aidé, alors je ne voudrais pas être puni par une aide qu'un jour peut-être je ne pourrais plus recevoir faute d'engagements des pouvoirs publics.

    Face à une crise, je crois qu'il faut rester avant tout humain et respectueux des plus fragiles.

    Pour beaucoup de personnes aidées nos aides-soignants sont la seule visite de la journée que nous aurons car pour beaucoup nos proches sont éloignés ou sont partis trop tôt.

    Alors oui, cela a un coût mais c'est le coup de l’écoute, du respect, de l'autonomie, de la dignité et probablement même celui de la vie des personnes en situation de handicap tout simplement.

    Alors j'espère que nos politiques auront le courage de leurs ambitions et trouveront les moyens nécessaires pour que nous puissions continuer à nous épanouir à notre domicile. »

  • Mercredi 25/11 : Lancement de l'émission "La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout" sur Radio Roue Libre !

    Vie affective... Sexualité...
    Et si on en parlait tout simplement ?

    C'est simple comme bonjour, mais ce n'est parfois pas si aisé
    justement de saluer un(e) inconnu(e) qui nous fait chavirer...


    La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout - mercredi 25 novembre de 17h à 18h30 sur twitch.tv/apfidftv


    Au travers de l'émission "La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout", nous vous proposons un espace de parole où, tout ce qui est librement exprimé, est reçu avec bienveillance.

    Personne d'entre nous n’a la prétention de détenir toutes les réponses aux innombrables interrogations que chacun peut se poser. Mais ensemble, nous pouvons tenter d'échanger nos informations et les préventions dont chacun pourrait avoir besoin.

    Il se peut que nous ne partagions pas toujours les points de vue de l'autre, mais il est essentiel de s'écouter avec respect car c'est de là que nait la richesse d'un débat. Ne soyons donc pas timides et timorés : Retrouvons-nous vite pour discuter d'amour, de sexualité, tout simplement...

    Pour commencer les festivités en beauté, nous vous proposons comme base de discussion :

    "Sentiments & Centimètres"

    L'amour, la sexualité, les deux... L'un sans l'autre, l'un dans l'autre...

    Vous pouvez nous envoyer toutes vos questions, suggestions, envies, sur notre boite spécifique radio.sex.u.alite@gmail.com avant l'émission, elles seront évoquées à l'antenne de manière totalement anonyme.

    Vous pouvez également participer en direct à l'émission pour y réagir,
    nous questionner, partager vos expériences...
    Il suffit pour cela de composer le 01 70 95 03 50
    puis de tapez le numéro de réunion 81 75 32 93 12
    et enfin d'appuyer deux fois sur la touche dièse #.


    On vous donne rendez-vous

    mercredi 25 novembre
    de 17h à 18h30
    sur twitch.tv/apfidftv

    Et on a déjà prévu de vous retrouver les 9 et 23 décembre
    à la même heure au même endroit...


    Cette émission de Radio Roue Libre est collectivement animée par une fine équipe de joyeux bénévoles :

    Benjamin et Elie,
    d'APF France handicap en Eure et Loire

    Cyril,
    conseiller conjugal dans l'Yonne

    Héloïse et la team SolidUP,
    étudiants en médecine à l'Université Paris Descartes

    jovialement coordonnés par Jérémie,
    CDAA de la Délégation de Paris

  • Comité interministériel du handicap (CIH) 2020 : le Premier ministre mobilise son gouvernement pour des réponses concrètes … d’autres sont toujours en attente

    La crise sanitaire et économique sans précédent que la France traverse actuellement impacte fortement la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et leur famille : isolement et précarité accrus, ruptures de soins et aggravation des problèmes de santé, épuisement des aidantes et aidants, etc. Et le nouveau confinement fait craindre une nouvelle aggravation de leur situation.
    Dans ce contexte, ce Comité interministériel du handicap était très attendu par les personnes et les associations qui les représentent.
    Avec une nouvelle méthodologie de travail mise en place, le Premier ministre a fait part d’une volonté réelle et sérieuse d’avancer concrètement et rapidement sur un certain nombre de sujets, en affichant ses ambitions et en donnant rendez-vous pour un nouveau Comité interministériel du handicap dans six mois.
    Les mesures présentées lors du Comité interministériel du handicap vont dans le bon sens :
    - ouverture d’un droit à réexamen pour un accès aux masters,
    - mise en place d’un Comité national de suivi de l’enseignement supérieur inclusif,
    - déploiement de plateformes de répit sur tout le territoire,
    - extension du délai pour l’aide à l’embauche des travailleurs en situation de handicap,
    - habitat inclusif…

    Pour autant, la crise a révélé les limites de la vie à domicile et de l’accessibilité ainsi que la précarité de nombreuses personnes en situation de handicap. Sur ce dernier point, un grand nombre d’entre elles n’ont pas été bénéficiaires de la prime de solidarité et beaucoup voient leur niveau de ressources qui reste en deçà du seuil de pauvreté.

    C’est pourquoi APF France handicap pointe plusieurs attentes encore non satisfaites des personnes qu’elle représente :

    - L’accessibilité du cadre bâti et des transports : la France encore en retard
    APF France handicap salue les engagements pris en matière d’accessibilité numérique et de communication. Toutefois, elle rappelle le retard considérable pris en matière d’accessibilité du cadre bâti et des transports et demande une concrétisation des engagements pris à l’approche de l’échéance du dispositif 2024 des Ad’AP (Agendas d’Accessibilité Programmée).

    - L’accès à l’emploi dégradé par la crise sanitaire et économique : des avancées encore insuffisantes
    APF France handicap salue la prolongation au 30 juin des aides à l’embauche mises en oeuvre dans le cadre du plan de relance.
    Néanmoins, l’association rappelle que le taux de chômage des personnes en situation de handicap reste deux fois plus élevé que celui de l’ensemble de la population et que les inquiétudes restent fortes sur l’accompagnement spécifique des publics fragiles, notamment les jeunes, dans cette période de crise (1).

    - La Compensation du handicap : un droit qui reste à renforcer
    APF France handicap note avec satisfaction l’engagement du Premier ministre pour que la loi annoncée pour 2021 soit une “loi Autonomie” qui prenne en compte à la fois les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.
    Elle relève néanmoins que lors de la dernière Conférence nationale du handicap (CNH), Emmanuel Macron annonçait vouloir élargir l’aide humaine et les aides techniques nécessaires aux parents en situation de handicap, au titre de la prestation de compensation du handicap (PCH), pour les familles dont les enfants sont âgés de 0 à 7 ans et ce, dès le 1er janvier 2021. Cela sera bien effectif mais sous une forme forfaitaire “transitoire” qui va fortement limiter ce droit et générer des perdants. APF France handicap souligne avec force que cette approche forfaitaire est contraire au principe d’individualisation de la prestation de compensation qui aurait permis à chaque parent en situation de handicap, selon ses besoins et sa situation, d’avoir une prestation adaptée.
    Enfin, le droit à compensation doit encore être renforcé sur de très nombreux points.

    - L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) intégrée à la branche autonomie : une prestation en danger
    Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, en discussion au Parlement, prévoit de retirer l’AEEH de la branche famille et de la transférer intégralement dans la nouvelle branche autonomie en cours de création. Le CIH n’est pas revenu sur cette décision et APF France handicap le regrette vivement.
    En effet, l’AEEH ne vient pas seulement compenser le handicap de l’enfant, elle vient aussi acter la prise en compte de la situation particulière que représente le fait d’élever un enfant handicapé (2).

    - Revalorisation des rémunérations des professionnels de santé dans le secteur médico-social (handicap) : pour une égalité de traitement
    APF France handicap remercie le Premier ministre pour s’être emparé de ce sujet mais demande que la mission confiée ce matin à Michel Laforcade (ancien directeur général de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine) soit menée rapidement. En effet, il est incompréhensible et inacceptable que ces professionnels n’aient pas la même égalité de traitement que ceux du secteur sanitaire et des EHPAD.

    APF France handicap prend donc acte des engagements et de la méthode proposés par le Premier ministre et son gouvernement qui suppose un dialogue fort.
    Les mesures annoncées doivent maintenant être concrétisées rapidement : APF France handicap rappelle que de nombreuses personnes en situation de handicap vivent dans une situation de précarité et d’isolement que la crise aggrave. Il y a urgence pour que l’ensemble des réponses appropriées leur soient apportées.

    (1) Webinaire “Jeunes en situation de handicap et emploi : une génération doublement sacrifiée ?” : mardi 17 novembre à 16h.
    (2) Une étude de novembre 2020 de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) révèle que les ménages bénéficiaires de l’AEEH vivent sous le seuil de pauvreté dans 24 % des cas, contre 17 % pour les autres ménages avec enfants.

  • Signez la pétition des Roulettes en colère !

    Photo de la manifestation des Roulettes en colère, place de la République le 17 juin 2019.

    Les Roulettes en colère : Ensemble, exigeons une amélioration du service PAM.

    Plus de 4.000 personnes ont déjà signé la pétition !

    Nous avons besoin de vous !

    Pour influer sur les décideurs (Conseil Régional, Ile-de-France Mobilités, les Conseils Départementaux d'Ile-de-France) et avoir le maximum de chance que notre voix soit entendu et écouté, nous devons être nombreux à signer la pétition !

    Pour ce faire, cliquer sur le lien ci-dessous, saisissez votre mail dans la partie droite de l'écrain, cliquez sur "Je signe" puis renseignez vos noms et prénoms et enfin validez !

    Signer la pétition