Blog du territoire Grand Paris - Page 4

  • "Incassable", une série de portraits ​d'athlètes à voir sur le canal 27, à partir de lundi 12 juillet.

    A l’occasion des Jeux paralympiques de Tokyo en 2021, France Télévisions propose "Incassables", une série de 12 portraits d’athlètes. 6 hommes et 6 femmes qui se prêtent avec sincérité et humour au jeu de l’interview menée par Djamel Mazi dans des lieux étonnants : des lieux qui mettent en valeur la performance et la beauté des corps, de tous les corps... Elle sera diffusée à partir du lundi 12 juillet, sur le canal 27.

  • Samedi 10/07 : Bal Arrangé sur les berges de Seine.

    Affiche du Bal Arrangé - samedi 10 juillet de 16h à 19h

    « Après un succès éclatant et mérité en 2019, le bal arrangé fait peau neuve, et reprend sa place le 10 juillet à la Guinguette de Paris Plages : un événement dansé, inclusif et festif qui vient clôturer le Mois Parisien du Handicap et inaugurer Paris Plages.».

    Pour clôturer le Mois Parisien du Handicap et inaugurer Paris Plages, le chorégraphe Johan AMSELEM, et la compagnie de danse La Halte Garderie organisent un grand bal participatif. Il s’agit d’une seconde collaboration avec la Ville de Paris, qui apprécie les forces émancipatrices et fédératrices du travail du chorégraphe. Ce succès repose sur l’organisation d’ateliers préparatoires à destination du tout public en situation ou non de handicap.
    L’objectif étant de les initier à devenir « les complices » du bal pour lui donner sa forme extraordinaire et entraîner le public dans la danse. Le souhait de la compagnie se porte vers un besoin de faire se réunir, en danse, un public intergénérationnel aux capacités diverses, et ainsi renouer avec le collectif. Johan AMSELEM, Hamid ALLOUACHE, danseur et coach en fauteuil roulant, Magali SABY, danseuse et chorégraphe en fauteuil roulant et Sylvie CAVÉ animeront ce tourbillon chorégraphique, avec la participation de Mohamed LAMOURI, « le chanteur de la ligne 2 », et Mr Bonus, DJ résident de Rosa Bonheur.

    INFORMATIONS PRATIQUES

    Samedi 10 juillet 2021 de 16h à 19h

    berges de Seine, dans le 4ème arrondissement. 1 quai des Célestins,
    accès face au 12 quai des Célestins, Paris 4ème

    L’événement est gratuit et ouvert à tous.tes

    Programme du bal :

    Danse libre avec DJ MrBonus : 16h à 17h
    Création participative : 17h à 18h
    Concert de Mohamed LAMOURI :18h à 18h30
    Danse libre avec DJ MrBonus : 18h30 à 19h

    Plus d'info sur quefaire.paris.fr

  • Retour sur la course Run & Trail de l’équipe des Sirènes à roulette du 75/92.

    Voici un petit reportage photo façon journal de bord réalisé par nos bénévoles Claudie et Guy Michel à l'occasion de l'aventure de l'équipe des Sirènes à roulettes pour le Run & Trail 2021.

    François, Brid, Cristopher, Oriane, Vaizanne, Guy-Michel et Claudie

    Dimanche 02.05.2021 : L’équipe s’étoffe et atteint 7 personnes avec François, un ami d’Oriane, Brid, une amie irlandaise de Vaizanne, elle-aussi coureuse,  Christopher et nous quatre : Oriane et sa nièce Vaizanne, Guy-Michel et moi.

    Les Sirènes à roulettes en action

    Dimanche 09.05.2021 : L’équipe est la même et la vitesse moyenne se monte à 7,2 Km/h. Pas mal, pas mal ! Il faut dire que Brid est une habituée. Alors entre elle, Mélanie et Vaizanne, comme on dit, on fend la bise … Guy-Michel prend sa trottinette car il pense pouvoir ainsi rester avec nous. Ce ne sera pas le cas...

    Le tshirt avec le logo "Les Sirènes à roulettes"

    Mercredi 12.05.2021 : Vaizanne commande des T.shirt avec le logo "Les Sirènes à roulettes". Elle précise à Kin qui s’inquiète de la taille et de la découpe que ce sont "des T.-shirt de sport mixte".

    L'équipe s'étoffe un peu plus...

    Dimanche 23.05.2021 : L’équipe s’étoffe encore. On atteint les 10 personnes entre Kin qui revient, Carole, une amie coureuse de Vaizanne, Carla de l’APF et Yoojung des PTVH et nous quatre. Cette fois-ci, Guy-Michel prend son mini vélo. Pendant le 3e tour, une autre amie de Vaizanne, coureuse elle-aussi, nous accompagnera avec son fils de 9 ans.
    Certains des coureurs et des cyclistes du Polygone nous encouragent. Sympa,non ? Guy-Michel, très vite, passe son vélo à Yoojung et tous deux jouent aux paparazzis. Carla, au 2e tour, courre aussi de son côté et à son rythme.

    Vaizanne et son tshirt

    Jeudi 27.05.2021 :  Vaizanne nous envoie la photo du T-shirt. Ça en jette ! ! !

    Claudie et Guy Michel en tshirt

    Ce qui donnera pour nous...

    L'équipe des Sirènes à roulettes au complet

    Samedi 05.06.2021 : Le Jour J, une équipe de 17 personnes !!! Andreas, Sacha Kin Long, Guy-Michel, Yoojung, Mélanie, Carole, François, Christopher, Sam, Brid, Vaizanne, Corina, Isabelle, Carla, Claudie, Oriane.

    Les Sirènes à roulettes en action

    Les Sirènes à roulettes en action

    La photo officielle indiquera le nombre de Km, l’allure et le temps.

    Photo officielle de l'équipe avec le nombre de kilomètres parcourus

    Seulement, après vérifications, la vitesse se montait à 8,6 Km/h ou 7mn/Km … pour être encore plus précis !

  • Séjours vacances et handicap : Un questionnaire sur la liste de vos envies !

    Photo de personnes au parc aquatique

    APF Évasion France handicap, en collaboration avec le CREAI Nouvelle-Aquitaine, lance un questionnaire pour mieux connaître les habitudes et souhaits de vacances des personnes handicapées ainsi que de leurs proches. Objectif : mieux répondre à leurs attentes et faire évoluer son offre.

    Partir en France ou à l’étranger ? En été ou plutôt en dehors de la période estivale ? Sur quelques jours ou plus longtemps ? Dans un groupe ou en famille ? Pour une semaine branchée musique ou sur un séjour 100 % sport ? Destinations préférées, lieux d’hébergement souhaités, aides nécessaires, activités privilégiées… : en quelques clics est ainsi offerte la possibilité de donner son avis. Date limite pour le faire : le 31 juillet. À vos claviers !

    Répondre au questionnaire

  • CIH 2021 : Plus que quelques mois pour une politique du handicap enfin à la hauteur des enjeux !

    Photo de Jean Castex

    Au regard des nombreux chantiers initiés, ce 5ème Comité interministériel du handicap (CIH) était très attendu par les personnes en situation de handicap et APF France handicap.
    L’association note par ailleurs la régularité de ces CIH qui sont des points d’étapes de la politique du handicap mise en œuvre par les différents ministères et tracent des perspectives.
    Néanmoins, l’association déplore fortement l’absence de mesures ambitieuses pour l’effectivité des droits fondamentaux au profit d’un bilan de fin de mandat présidentiel.
    Malgré certaines mesures qui vont dans le bon sens, souvent déjà annoncées (éducation, emploi, ESAT, vie affective et sexuelle…), APF France handicap déplore aussi vivement le maintien de la position du Gouvernement sur la déconjugalisation de l’AAH, même si le Premier ministre a reconnu le caractère légitime de cette demande. Et sur un certain nombre de sujets, les mesures déjà mises en oeuvre et celles à venir sont loin d'être suffisantes au regard des situations dramatiques vécues par les personnes en situation de handicap et leur famille.

    L’abattement forfaitaire sur les revenus du conjoint du bénéficiaire de l’AAH : une non réponse à la demande de déconjugalisation
    Ce CIH a acté le fait que dès le 1er janvier 2022 la mesure d’abattement pour l’AAH rentrerait en vigueur et ce, malgré un mouvement pour l’individualisation de l’AAH porté par les personnes concernées, les associations, une grande partie de la représentation nationale et la société civile.
    APF France handicap rappelle que l’amendement proposé par le Gouvernement ne répond pas du tout à la forte attente exprimée par les personnes en situation de handicap.
    Il porte une atteinte grave aux droits fondamentaux (article 28 de la CIDPH). Les personnes en situation de handicap vivant en couple ne peuvent pas vivre toute leur vie en totale dépendance financière à l’égard leur conjoint/conjointe, concubin/concubine ou pacsé.

    La prestation de compensation du handicap (PCH) : un droit qui doit être renforcé
    Aujourd’hui, trop de personnes sont encore exclues de cette prestation, notamment du fait de critères d’éligibilité trop restrictifs et encore inadaptés.
    De même, le périmètre des besoins qui sont pris en compte au titre de la PCH restent encore trop limités et dissuadent fortement les personnes d’opter pour cette prestation.
    APF France handicap rappelle que la compensation des conséquences du handicap est un droit fondamental et demande que le chantier actuel initié par le Gouvernement soit poursuivi en concertation avec toutes les associations représentatives des personnes en situation de handicap directement concernées afin d’identifier toutes les situations d’exclusions à la PCH.

    Une PCH parentalité encore loin d’être opérationnelle et adaptée aux besoins des parents en situation de handicap
    Mise en application en début d’année sous une forme forfaitisée, forfaitisation qu’APF France handicap refuse, la PCH parentalité ne bénéficie aujourd’hui qu’à très peu de parents en situation de handicap. C’est le résultat de l’enquête menée actuellement par l’association tant auprès des personnes directement concernées qu’auprès des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Un résultat dû à des raisons administratives (éligibilité à la prestation restreinte notamment) et à des raisons techniques : le dispositif forfaitaire semble être une contrainte supplémentaire, selon les MDPH. Très peu de MDPH et de départements ont ainsi pu procéder au versement de la prestation à ce jour.
    Cette enquête pointe également les lacunes de la modalité forfaitaire au regard des besoins des parents en situation de handicap, les limites des dispositions restrictives liées au nombre d’enfants dans la fratrie ou encore la limite des 7 ans de l’enfant.
    Une nouvelle fois, APF France handicap demande le retour au principe d’une PCH parentalité individualisée, dans l’esprit de la loi de 2005 comme le Gouvernement actuel l’avait d’ailleurs annoncé à de nombreuses reprises pour 2022. APF France handicap demande également la levée des contraintes du décret relatives à l’obligation d’éligibilité à la PCH aide humaine et celles relatives aux 7 ans de l’enfant et à un seul enfant pris en compte quel que soit le nombre d’enfants dans la fratrie.

    Vers une pleine reconnaissance de la vie sexuelle et affective
    APF France handicap souligne que le sujet est désormais pris en compte par les politiques publiques et salue notamment le déploiement de centres ressources à la vie intime, affective et sexuelle dans toutes les régions. L’association renouvelle sa demande d’autoriser la création de services d’accompagnement à la vie sexuelle en France et attend sur ce sujet les conclusions des travaux du Comité Consultatif national d’éthique.

    Des mesures liées à l’emploi à concrétiser
    Hormis des mesures de soutien déjà adoptées dans le cadre du plan de relance Covid-19, APF France handicap tient à saluer deux nouveaux éléments :
    - La mise en œuvre d’un plan d’action ESAT renforçant les droits des usagers, fluidifiant les parcours entre milieu protégé et milieu ordinaire et soutenant la modernisation des ESAT.
    - La prorogation des expérimentations dans les entreprises adaptées pour leur laisser le temps de produire leur pleine effectivité.
    En revanche, toutes les modalités ne sont pas aussi concrètes : celles liées au rapprochement de Pôle emploi et du réseau des Cap Emploi restent assez peu lisibles à ce jour, avec un calendrier de finalisation annoncé au printemps 2022. Elles ne prévoient pas du tout d’associer dans la concertation les bénéficiaires et les associations représentatives.
    L’association souhaite dès maintenant une évaluation du rapprochement de ces deux réseaux, évaluation qui doit associer les bénéficiaires directement concernés et les associations représentant les personnes en situation de handicap.

    Des mesures en faveur de l’habitat inclusif qui ouvrent de nouvelles perspectives en matière d’inclusion des personnes en situation de handicap
    La montée en puissance de l’aide à la vie partagée (AVP), personnalisée et durable dans le temps, est une bonne nouvelle et ouvre la voie à une évolution ambitieuse de l’offre de service, basée sur un cadre de vie choisi, partagé, inclusif. La finalisation de la construction de ce dispositif ne doit toutefois pas être confisquée : la co-construction avec les personnes comme avec les associations est indispensable au risque de laisser de côté des besoins mal identifiés ou non exprimés.

    L’accessibilité, un enjeu de société largement ignoré
    L’accessibilité est un droit fondamental et un sociétal : le CIH n’en a pas pris la pleine mesure. En effet, l’accessibilité et la conception universelles sont des conditions sine qua non de l’effectivité des droits pour une société inclusive et durable.   

    APF France handicap rappelle une nouvelle fois le retard considérable pris en matière d’accessibilité du cadre bâti et des transports et demande une concrétisation des engagements pris à l’approche de l’échéance du dispositif 2024 des Ad’AP (Agendas d’Accessibilité Programmée).
    APF France handicap prend donc acte du bilan présenté ce jour et tient à rappeler que lors de son allocution à la Conférence nationale du handicap le 11 février 2020, Emmanuel Macron avait fixé des objectifs autrement plus ambitieux :
    « Permettre à chacune et chacun de vivre une vie digne, une vie libre » ;
    « Continuer à aller sur le chemin de l'allocation digne pour toutes les personnes en situation de handicap » ;
    « L’ouverture des nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap : le droit de se marier, de se pacser, de divorcer ».
    APF France handicap prend au mot le président de la République et organise une journée de mobilisation nationale le 16 septembre prochain pour demander la déconjugalisation de l’AAH avec des rassemblements dans toute la France. Elle appelle la société civile à rejoindre cette mobilisation
    APF France handicap sera également attentive aux conclusions du Comité des droits de l’ONU qui examinera du 18 au 23 août 2021 la politique du handicap de la France dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées.
    Elle rappelle également la réclamation collective portée par un collectif d’associations dont APF France handicap qui sera examinée cet automne par le Conseil de l’Europe.
    À l’approche de l’élection présidentielle, la voix des millions de personnes en situation de handicap et de leurs proches doit être clairement entendue.

  • En fauteuil-roulant dans les transports, la RATP et APF France Handicap enquêtent...

    2301381958.5.jpg

    « Carnet de voyage », enquête de satisfaction auprès des personnes en fauteuil roulant, menée par la RATP en partenariat avec APF France handicap et AFM, se poursuit jusqu’au 31 août 2021.

    Le principe est de décrire vos trajets en Bus et RER pour noter les éléments positifs et ceux qui restent encore à améliorer. La RATP a mandaté l'institut indépendant AUDIREP qui analysera de manière strictement anonyme vos réponses.

    Cette enquête est essentielle pour progresser vers des réseaux de transport plus accessibles pour tous. Cerise sur le gâteau, la RATP remettra aux participants un bon-cadeau pour les remercier.

    Pour participer à l'enquête, la RATP a besoin de vos coordonnées. Pour cela, merci de préciser sur l’adresse mail carnet.voyage@ratp.fr : votre nom et prénom, votre adresse postale, un numéro de téléphone, si vous le souhaitez, pour répondre à l’enquête à froid (bilan de vos trajets) et une adresse mail.

    En participant à cette enquête, vous acceptez de figurer dans leurs fichiers. Vos coordonnées seront conservées par la mission accessibilité de la RATP afin de vous tenir informé de l'actualité touchant l'accessibilité de ses réseaux, et pour éventuellement vous solliciter pour d'autres opérations de type “Carnet de voyage” qui pourraient être lancées. Vous pourrez, à tout moment et de façon très simple, demander à ne plus figurer dans leurs fichiers.

  • Mode et handicap, prêts à innover ?

    Podium de mode à La Bellevilloise - Copyright : La Bellevilloise
    Copyright photo : La Bellevilloise

    S’éclater en participant à un défilé de mode, tout en faisant œuvre utile en faveur des personnes en situations de handicap, ça vous dit ? 

    Voilà comment l’on peut résumer le projet de défilé de mode imaginé par Jacqueline Uwera, la styliste créatrice, et la proposition faite à 25 personnes de se lancer dans l’aventure, quels ques soient leurs handicaps, sans distinction d’âge ou de sexe. 

    Ce n’est pas seulement un travail de création, mais aussi d’innovation, tant il est difficile de trouver des vêtements adaptés au différentes formes d’handicap. Pour ce faire, les tenues seront confectionnées sur mesure par l'association AutreMonde, en partenariat avec “L’atelier d’Alice”, à partir des personnes retenues. 

    C’est un travail de longue haleine, qui s'étendra de septembre 2021 jusqu'au jour du défilé, qui se déroulera le Lundi 26 septembre 2022 à La Bellevilloise, lieu accessible aux personnes à mobilité réduite. Il donnera lieu à un documentaire, réalisé par Charlotte Daran et la société de production TV ONLY, qui devrait être diffusé par une des chaines de télévision du service public. 

    Alors, tenté par une première expérience de mannequinat ?  

    Elle pourrait être suivie par d’autres, tant la question des vêtements adaptés pour les personnes en situation de handicap fait l’objet d’une attention nouvelle de la part des créateurs de mode.  

    Qui sait, en y participant, vous serez peut-être à l’orée d’une belle carrière ! 

    Pour postuler, contactez Victoria PACE
    victoriapace20@gmail.com - Tel : 06.80.58.82.77 

  • La Samaritaine, bijou d’Art-Déco à déguster sans modération !

    Photo de la Samaritaine

    Devinette : quel est le lieu emblématique de Paris rénové et réouvert récemment, à proximité de la Fondation Pinault ? La Samaritaine ! 

    Après 16 ans de travaux, La Samaritaine a enfin réouvert ses portes le 23 juin dernier. 

    Occupant un pâté entier entre la rue de Rivoli et le Pont neuf, elle est pourtant le plus petit des grands magasins parisiens avec ses 20 000 mètres carrés dédiés à la mode, la gastronomie, l’art de vivre, au luxe. Il y a donc largement de quoi craquer à maints égards.  

    Coté Seine, ce bijou d’art déco est un joyau de l’architecture du vingtième siècle.  

    Entre hommage à son passé art-déco et avant-gardisme architectural, La Samaritaine va éblouir ses visiteurs. Une restructuration ambitieuse a été mis en œuvre qui devait respecter et revaloriser les éléments d’époque : mosaïques, émaux, verrière ou encore garde-corps en fer forgé. Il faut admirer l’impressionnant escalier avec ses ornementations et la grandiose verrière du pont neuf ; la façade, mélange d’art-déco et d’art nouveau est de toute beauté.  

    Visite vivement recommandée aux amoureux de l’architecture ! 

    Pour s’y déplacer, 25 escalateurs et 40 ascenseurs desservent tous les étages. 

    Adresse : 19 rue de la monnaie 75001 paris. 

  • Stationnement à Paris, comment s'éviter une prune !

    Photo d'une Carte Mobilité Inclusion mention Stationnement (CMI-S)

    Depuis mars 2021, la réglementation a changé : Il est obligatoire de s'acquitter d'une carte supplémentaire "Handi-stat" valable un an, pour les résidents parisiens, et un Ticket Handi pour les autres.

    Pour les non-parisiens, c'est plus compliqué, voici les explications de la mairie de Paris :

    Pour les places PMR stationnement déjà marquées au sol, les règles sont inchangées.

    Pour les places hors-PMR, il faut prendre un Ticket Handi. Le Ticket Handi peut être pris à l'horodateur (touche 6) avec l'enregistrement de la plaque d'immatriculation. Il n’est pas obligatoire d’apposer le Ticket Handi sur votre pare-brise, ce qui vous évite d’avoir à retourner à votre véhicule. Votre stationnement a été enregistré par la borne. Vous devez par contre afficher votre carte CMI Stationnement ; c’est impératif dans tous les cas.

    Seul souci, les bornes ne sont pas facilement accessibles pour les personnes en fauteuil. C’est d’ailleurs un sujet qu’il va falloir aborder avec les élus municipaux.

    Ceci étant, vous pouvez aussi enregistrer votre stationnement grâce à une application sur votre téléphone portable. Vous avez le choix entre plusieurs applis : Park Now, Play By Phone ou Flow bird, pour en citer quelques-unes parmi les plus courantes. Vous avez juste à saisir l’immatriculation de la voiture ; le smartphone recherche votre emplacement grâce à la géolocalisation. Il vous restera à valider pour le paiement gratuit (pendant l'inscription sur une des applications, ne saisissez pas les coordonnées de votre carte bancaire)

    Que votre Ticket Handi soit pris à l’horodateur ou par une appli, le stationnement est valable 24h sur la même place.

    Si malgré ces saisies ou si vous avez déjà eu une des contraventions alors que vous avez la carte CMI stationnement, faite une contestation en suivant la procédure indiquée sur votre PV. Surtout ne jamais payer ! Ceci est un conseil de Françoise qui a testé le nouveau dispositif à ses dépens (2 amendes au compteur à contester), et nous a fait bénéficier de son retour d’expérience !

    Pour plus d'informations d'infos sur le site de paris.fr

  • Art contemporain, l’évènement s’appelle Pinault !

    Photo de la Bourse de Commerce - Pinault Collection

    Même si vous n’êtes pas particulièrement fan d’art contemporain, la visite du tout nouveau musée qui abrite la collection PINAULT à la Bourse de commerce de Paris vaut le détour ! 

    Ce bâtiment historique, situé en bordure des jardins des Halles côté rue du Louvre, est célèbre pour son originale forme circulaire.  Il a été rénové et transformé pour accueillir une des plus belles et riches collections d’Art contemporain, celle du milliardaire François Pinault.  

    Cet entrepreneur qui a construit un empire du luxe est un autodidacte dans l’âme. On avance en marchant, et c’est ainsi qu’il a construit sa collection d’œuvre d’art, en se fiant à son goût et son instinct. Le résultat est une collection unique au monde par la diversité, l’originalité des œuvres et la multiplicité des supports, vidéos, photographies, œuvres sonores, peintures, sculptures, installations plastiques. Elles sont réparties dans 10 espaces d’exposition particulièrement bien conçus. C’est grandiose ! 

    Une mention spéciale pour les sculpture-bougies réalisées en cire blanche, œuvres éphémères par excellence puisqu’elles se consument très lentement. Une vraie performance !!!! 

    Pour les profanes, des médiateurs-conférenciers proposent gratuitement une lecture des diverses œuvres, avec un échange interactif. 

    Le musée est gratuit pour les personnes en situation de handicap et leurs accompagnateurs.  

    Bonne visite et faites-nous le plaisir, si vous y allez, de nous faire part de vos commentaires !  

    Plus d’informations, vous pouvez consulter le livret accessibilité de la Fondation

    www.pinaultcollection.com