Actualités des Hauts-de-Seine

  • « On ne peut pas arrêter le changement, il est en route, mais on peut l’influencer avec notre dynamisme collectif »

    Simon à la nuit du handicap, juin 2019, Clichy

    J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Simon, bénévole et Représentant du collectif « Les Roulettes en colère » à la délégation APF France Handicap des Hauts-de-Seine.

    Simon m’a fait part de l’importance qu’a l’association APF France Handicap dans sa vie depuis qu’il l’a rejoint il y a 3 ans. Pour lui APF a « changé sa vie » m’a-t-il confié.

    Il m’a longuement et clairement expliqué en quoi consiste le collectif qu’il représente avec d’autres bénévoles en situation de handicap également, « Les Roulettes en colère ». Il s’agit d’un groupe de travail qui regroupe des bénévoles et des élus de la région Ile de France. Il a pour objet de travail le PAM, qui signifie Pour Une Aide à la Mobilité.

    Simon est conscient des nombreux problèmes rencontrés par les personnes en situation de handicap, notamment en ce qui concerne les transports qui sont très peu voire pas du tout adaptés (peu de panneaux pour s’orienter, trottoirs inadaptés…). Cette situation suscite le mécontentement de Simon et ses camarades, c’est pourquoi ils ont décidé d’agir.

    Le service PAM est un service de transport spécialisé destinés aux personnes dans l’incapacité de prendre les transports pour se déplacer. Chaque département bénéficie de son propre service PAM financé par les usagers, le département, la région et Ile-de-France Mobilités.

    Simon est très impliqué dans la cause qu’il défend, il souhaite réellement jouer le rôle d’influenceur de la vie associative et venir en aide à un maximum de personnes en situation de handicap. J’ai été impressionné de voir son optimisme et sa détermination. Il m’a fait part de sa volonté de « se battre pour défendre ses droits », il a également insisté sur l’importance de « croire en soi et de faire émerger ses qualités ».

    Simon compte beaucoup sur le soutien des bénévoles qui rejoignent l’association, pour lui il est important que le bénévole soit en mesure de « Proposer, Partager, Encourager », mais surtout d’être à l’écoute, d’apporter du rêve et du plaisir aux personnes qui se laissent parfois démoraliser par leur situation de handicap.

    Son ambition est de « faire évoluer les choses », lui et son collectif font du lobbying, ils souhaitent faire entendre leurs propositions en matière d’aménagements de transports à Ile-de-France Mobilités et surtout avoir une influence sur les décisions publiques.

    D’autre part, Simon fait également partie de l’association France Assos Santé qui regroupe des représentants d’autres associations pour parler des problématiques de santé.

    Il est important que tout comme lui, les personnes en situation de handicap puissent partager leur expérience au quotidien que ce soit en relation avec les aménagements ou bien avec leur insertion personnelle ou professionnelle dans la société, ce qui n’est pas toujours évident.

    Enfin, Simon m’a confié qu’il est l’un des animateurs de la Web Radio de l’association. De la même façon qu’il reçoit beaucoup d’aides en raison de sa situation de handicap, il souhaite encourager et aider les jeunes à dévoiler leur talent.

    « Être bénévole permet d’apprendre à connaître l’autre mais également d’apprendre à se connaître soi-même. »

    Assiatou BALDE

  • En souvenir de Sofia...

    Sofia à la plage

    C'est avec une grande tristesse que la délégation des Hauts-de-Seine a appris le décès de Sofia Nasri Thiery le 11 novembre 2020 à l'âge de 22 ans. Sofia était une adhérente de la délégation depuis près de 4 ans. Elle aimait participer à l'atelier cuisine, à l'atelier sophrologie et à nos différentes rencontres conviviales.

    Lire la suite

  • La colère des aides-soignants à domicile : Les mots d'un adhérent de la délégation 92.

    « Je m'appelle Simon, je suis bénévole et adhérent chez APF France handicap.

    Je suis porteur d'un handicap acquis à ma naissance, je me déplace en fauteuil roulant électrique et je vis seul dans mon domicile dans le 92.

    Aujourd’hui, nous vivons une crise sans précédent qui montre que l'accompagnement humain chez les plus fragiles est indispensable. Alors, je voudrais savoir pourquoi une inégalité de salaires existe entre tous les soignants ?

    À l'heure où certains de nos gouvernants souhaitent faire des économies sur les personnes vivant en établissement. Je ne comprends pas pourquoi les moyens adéquates ne sont pas donnés aujourd'hui pour que les personnes en situation de handicap puissent rester à leur domicile tout en étant accompagnées correctement.

    Pourquoi existe-t-il aujourd'hui des différences de rémunération entre un soignant à l'hôpital et au domicile ?

    En somme, j'ai beaucoup de questions d'incompréhension et d'inquiétude pour les mois à venir.

    Je ne peux pas me passer d'une aide pour me laver, m'habiller...

    Je n'ai pas choisi d'être aidé, alors je ne voudrais pas être puni par une aide qu'un jour peut-être je ne pourrais plus recevoir faute d'engagements des pouvoirs publics.

    Face à une crise, je crois qu'il faut rester avant tout humain et respectueux des plus fragiles.

    Pour beaucoup de personnes aidées nos aides-soignants sont la seule visite de la journée que nous aurons car pour beaucoup nos proches sont éloignés ou sont partis trop tôt.

    Alors oui, cela a un coût mais c'est le coup de l’écoute, du respect, de l'autonomie, de la dignité et probablement même celui de la vie des personnes en situation de handicap tout simplement.

    Alors j'espère que nos politiques auront le courage de leurs ambitions et trouveront les moyens nécessaires pour que nous puissions continuer à nous épanouir à notre domicile. »

  • Mercredi 25/11 : Lancement de l'émission "La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout" sur Radio Roue Libre !

    Vie affective... Sexualité...
    Et si on en parlait tout simplement ?

    C'est simple comme bonjour, mais ce n'est parfois pas si aisé
    justement de saluer un(e) inconnu(e) qui nous fait chavirer...


    La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout - mercredi 25 novembre de 17h à 18h30 sur twitch.tv/apfidftv


    Au travers de l'émission "La sex.U.alité n'est pas une histoire à dormir debout", nous vous proposons un espace de parole où, tout ce qui est librement exprimé, est reçu avec bienveillance.

    Personne d'entre nous n’a la prétention de détenir toutes les réponses aux innombrables interrogations que chacun peut se poser. Mais ensemble, nous pouvons tenter d'échanger nos informations et les préventions dont chacun pourrait avoir besoin.

    Il se peut que nous ne partagions pas toujours les points de vue de l'autre, mais il est essentiel de s'écouter avec respect car c'est de là que nait la richesse d'un débat. Ne soyons donc pas timides et timorés : Retrouvons-nous vite pour discuter d'amour, de sexualité, tout simplement...

    Pour commencer les festivités en beauté, nous vous proposons comme base de discussion :

    "Sentiments & Centimètres"

    L'amour, la sexualité, les deux... L'un sans l'autre, l'un dans l'autre...

    Vous pouvez nous envoyer toutes vos questions, suggestions, envies, sur notre boite spécifique radio.sex.u.alite@gmail.com avant l'émission, elles seront évoquées à l'antenne de manière totalement anonyme.

    Vous pouvez également participer en direct à l'émission pour y réagir,
    nous questionner, partager vos expériences...
    Il suffit pour cela de composer le 01 70 95 03 50
    puis de tapez le numéro de réunion 81 75 32 93 12
    et enfin d'appuyer deux fois sur la touche dièse #.


    On vous donne rendez-vous

    mercredi 25 novembre
    de 17h à 18h30
    sur twitch.tv/apfidftv

    Et on a déjà prévu de vous retrouver les 9 et 23 décembre
    à la même heure au même endroit...


    Cette émission de Radio Roue Libre est collectivement animée par une fine équipe de joyeux bénévoles :

    Benjamin et Elie,
    d'APF France handicap en Eure et Loire

    Cyril,
    conseiller conjugal dans l'Yonne

    Héloïse et la team SolidUP,
    étudiants en médecine à l'Université Paris Descartes

    jovialement coordonnés par Jérémie,
    CDAA de la Délégation de Paris

  • Les bénévoles du 92 vous invitent à des temps de partage à distance !

    Une équipe de bénévoles de la délégation des Hauts-de-Seine vous proposent chaque semaine différents temps de rencontre en visioconférence ou par téléphone pour s'amuser, discuter, prendre un café, déjeuner et rire ensemble ! 

    Voici la liste des 3 temps forts qui ont lieu par semaine, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez y participer : 

    • Chaque lundi : Le Café Blablague de Christine et Tami de 14h à 16h 

    Nous vous attendons pour venir partager le café tous ensemble dans une bonne ambiance ! Vous aurez l’occasion de faire des jeux et surtout de beaucoup rire. 

    • Chaque mercredi : Le Café Bidouilles de Maïlen de 17h à 19h 

    Où vous pourrez partager le gouter en échangeant sur différentes thématiques comme le bricolage, la couture, le jardinage, la cuisine, la musique...

    • Chaque vendredi : Apporte ton Miam ! de 12h à 15h  

    A défaut de pouvoir se retrouver pour l’atelier cuisine, venez partager le repas à distance, et échanger vos recettes ! Vous pouvez bien-sûr nous rejoindre après manger pour le café.

    Si vous souhaitez participer à l’un de ses temps de partage, vous pouvez nous contacter au 06 72 05 77 75 ou par mail à dd.92@apf.asso.fr. Nous vous enverrons ensuite les liens et numéro pour se connecter sur votre ordinateur ou sur votre téléphone. 

  • Reconfinement : Les délégations du territoire restent à vos côtés !

    Chères adhérentes, chers adhérents,

    Au vu de la dégradation du contexte sanitaire, le Président de la République a décidé la mise en œuvre d’un nouveau confinement.

    Souhaitant nous mobiliser collectivement pour :

    - d’une part participer à l’effort national pour limiter la propagation du virus en diminuant nos contacts directs,

    - et d’autre part assurer nos missions d’accueil, d’écoute, d’accompagnement, de défense de vos droits, de répit, de rupture de l’isolement, ou encore de loisirs,

    les équipes maintiennent une ouverture partielle des délégations.

    En effet, au moins un jour par semaine votre délégation reste ouverte et peut vous recevoir sur rendez-vous. Le reste du temps, les salariés sont en télétravail et assurent, avec l’énorme soutien des bénévoles de l’association, le lien avec chacun de vous, la mise en place d’animations à distance et, dans la mesure du possible, l’aide de proximité (pour faire vos courses alimentaires, vous accompagner à un rendez-vous médical, ou encore pour vous aider à vous approprier les outils numériques).

    Dans cette situation d’exception, tous ceux qui le peuvent doivent pouvoir agir en minimisant les risques, pour eux-mêmes, et pour les autres.
    Ainsi, APF France handicap mobilise toutes ses forces, en tant que réseau d’entraide pour personnes en situation de handicap et leur famille, afin de répondre aux besoins de ses membres, et de tous ceux qui solliciteraient l’association.

    Durant ce confinement, nous restons donc à vos côtés !

    Délégation de Paris :
    Par mail : dd.75@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 53 80 92 97 le lundi, mardi, jeudi, vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
    Sur rendez-vous, en délégation : Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (sauf le mercredi 11/11 remplacé par le mardi 10/11)

    Délégation des Hauts-de-Seine :
    Par mail : dd.92@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 41 91 74 00 le lundi, mercredi, vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
    Sur rendez-vous, en délégation : Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (à partir du 13/11)

    Délégation de Seine-Saint-Denis :
    Par mail : dd.93@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 48 10 25 35 (vos messages sont transmis directement par mail aux équipes qui vous rappellent et vous répondent) 
    Sur rendez-vous, en délégation : Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (à partir du 18/11)

    Délégation du Val-de-Marne :
    Par mail : dd.94@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 42 07 17 25 le lundi, mardi, jeudi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h et au 06 71 98 07 08 le mercredi et vendredi de 10h à 12h30
    Sur rendez-vous, en délégation : Lundi, mardi, jeudi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h

  • Portrait de Claire Brown, sophrologue bénévole à la délégation 92.

    Claire Brown et des participants à l'atelier de sophrologie à la délégation des Hauts-de-Seine

    « On se retrouve dans l’essentiel de l’humain, hors maladie, hors culture , on est tous égaux face à ce besoin d’harmonie entre le corps et l’esprit. » Claire Brown

    Ce jeudi 8 octobre, j’ai eu le plaisir d’interviewer Claire Brown, 61 ans, sophrologue bénévole à la délégation 92 d’APF France handicap. Elle était infirmière au SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour personnes Adultes Handicapées) jusqu’à son départ en 2016. Elle dispense des séances de sophrologie deux jeudis après-midi par mois à la délégation de Nanterre mais elle exerce également en clinique, au sein d’une communauté de personnes venant d’Afrique qui se retrouvent déracinées. Ces séances s’effectuent en petits groupes mais parfois elle donne des séances individuellement.

    Comment a-t-elle connu l’APF France Handicap?

    Claire Brown a vu sa maman faire des dons à l’association dans son enfance. Par la suite, elle m’a confié qu’elle a été très rapidement confrontée au handicap : par exemple les deux parents d’une de ses amies de jeunesse étaient atteints de poliomyélite et travaillaient à l’APF. Plus amusant : son premier trajet en voiture après l’obtention de son permis de conduire était au volant de celle d’une personne en situation de handicap, dans les années 70. Claire Brown a eu l’occasion de comparer la situation les années 80 des personnes handicapées en France à celle au Royaume-Uni où elle a travaillé. A l’époque, en France, les personnes en situation de handicap ne sortaient pas dans la rue, à l’inverse du Royaume-Uni. Heureusement, bien que la situation soit encore loin d’être parfaite, elle a beaucoup évolué, et ce grâce à des associations telles que APF France handicap, qui se bat pour faire valoir leurs droits.

    Avant de quitter le SAMSAH, elle a eu l’opportunité de suivre la formation de sophrologie à l’académie de sophrologie de Paris dirigée par un médecin en 2013. Merci le SAMSAH! Cette formation lui a permis d’obtenir un diplôme l’année suivante et c’est ainsi qu’elle a débuté ses séances de sophrologie auprès d’usagers du SAMSAH et d’adhérents d’APF France handicap.

    Claire Brown et des participants à l'atelier de sophrologie à la délégation des Hauts-de-Seine

    Mais qu’est-ce que la sophrologie?

    Il s’agit d’une méthode psychocorporelle qui permet l’harmonie entre le corps et l’esprit : « Notre corps est lié à notre esprit, à notre mental ainsi qu’à nos émotions. Lorsque l’un va mal l’autre aura plus de difficultés à aller bien. »

    Par un apprentissage d’une respiration libérée des tensions, des mouvements doux et des exercices pour plonger au fond de soi-même, on apprend à repérer ses ressentis positifs et à agir sur son corps, à prendre conscience de la vie qui circule dans notre corps. ATTENTION, la sophrologie ne se substitue à aucun traitement mais elle les rend plus efficaces ! Cela permet à la personne de se sentir maîtresse, actrice de sa santé.

    Lorsqu’une personne voit son quotidien brutalement changer à la suite d’un accident, d’une maladie, quand elle doit faire le deuil de sa vie d’avant, l’esprit est très perturbé et elle a besoin de trouver une activité qui l’aide à reprendre confiance en ses capacités et à retrouver une certaine paix intérieure. Claire Brown m’a informée que cette discipline permet d’en apprendre beaucoup sur soi-même mais également sur les autres. Les personnes qui assistent à ses séances lui font confiance, ils « se laissent guider et entraîner » pour retrouver de l’harmonie entre le corps et l’esprit. Il y a toujours un moment de partage après chaque séance où chacun se confie sur la manière dont il/elle a vécu la séance (physiquement et psychologiquement), s’exprime sur ses ressentis pendant la séance. Cela peut être une excellente occasion de faire des rencontres, de se confier.

    Ce qu’elle attend d’APF France handicap ?

    Tout simplement qu’elle œuvre pour créer des rencontres : « l’être humain est fait pour vivre en société et travailler ensemble ». Elle reconnait que certes il est nécessaire d’avoir une certaine autonomie mais il ne faut surtout pas que cela conduise à l’isolement de l’être humain car on le rappelle, «si l’esprit va mal, le corps ira mal ». Madame Brown a souligné l’importance de s’aider les uns les autres, car on a tous besoin de quelqu’un pour vivre.

    Propos recueillis par Assiatou Balde.

  • Retour sur la reprise de l'atelier cuisine à la délégation des Hauts-de-Seine.

    Vendredi 11 septembre, bénévoles et adhérents de la Délégation des Hauts-de-Seine se sont retrouvés après de longs mois de pause pour un moment de convivialité en extérieur sous un soleil d’été. Tous étaient ravis de pouvoir se retrouver tout en respectant le protocole sanitaire.

    A table ! (photo de groupe des adhérents)

    Parmi les bénévoles présents Marie et Fiona nous ont régalés d’une belle tarte aux mirabelles, Michel s’est chargé de toute la logistique et le talentueux photographe Lei nous a offert de jolies photos de ce moment. Ce jour là, étaient également présentes Anne-Lise et Assiatou, les deux nouvelles bénévoles qui ont rejoint la troupe.

    La délicieuse tarte aux mirabelles réalisée par Marie et Fiona.

    Du côté des adhérents, Chantal, Aurélie, Alix et Philippe nous ont fait le plaisir de se joindre à nous.

    Malgré une année particulière où il faut apprendre à vivre avec la Covid 19, il est important pour l’association de rester aux côtés des personnes en situation de handicap.

    Derrière chaque masque se cache un sourire !

    Un reportage narré par Assiatou Baldé et illustré par Lei, bénévoles à la délégation.

  • Mardi 25/08 : Pique-nique et activités conviviales au parc de l’île Marante de Colombes de 11h30 à 17h

    Mardi 25/08 : Pique-nique et activités conviviales au parc de l’île Marante de Colombes de 11h30 à 17h

    SORTIE DE L'ÉTÉ

    Rejoignez-nous au parc de l’île Marante de Colombes
    pour un pique-nique et diverses activités conviviales

    Le mardi 25 aoùt de 11h30 à 17h

     Au vu des conditions sanitaires actuelles, nous vous demandons d'apporter
    chacun votre pique-nique et votre masque.

    N'oubliez pas vos chapeaux et crèmes solaires !

    Parc Pierre Lagravère
    Rue Paul Bert
    92700 Colombes

     Merci de prévoir une aide humaine si nécessaire,
    et de nous informer de votre venue
    avant le 19 août
    au 07 86 61 34 59 ou par mail dd.92@apf.asso.fr