Actualités du Territoire Grand Paris
Page 9

  • Les bénévoles du 92 vous invitent à des temps de partage à distance !

    Une équipe de bénévoles de la délégation des Hauts-de-Seine vous proposent chaque semaine différents temps de rencontre en visioconférence ou par téléphone pour s'amuser, discuter, prendre un café, déjeuner et rire ensemble ! 

    Voici la liste des 3 temps forts qui ont lieu par semaine, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez y participer : 

    • Chaque lundi : Le Café Blablague de Christine et Tami de 14h à 16h 

    Nous vous attendons pour venir partager le café tous ensemble dans une bonne ambiance ! Vous aurez l’occasion de faire des jeux et surtout de beaucoup rire. 

    • Chaque mercredi : Le Café Bidouilles de Maïlen de 17h à 19h 

    Où vous pourrez partager le gouter en échangeant sur différentes thématiques comme le bricolage, la couture, le jardinage, la cuisine, la musique...

    • Chaque vendredi : Apporte ton Miam ! de 12h à 15h  

    A défaut de pouvoir se retrouver pour l’atelier cuisine, venez partager le repas à distance, et échanger vos recettes ! Vous pouvez bien-sûr nous rejoindre après manger pour le café.

    Si vous souhaitez participer à l’un de ses temps de partage, vous pouvez nous contacter au 06 72 05 77 75 ou par mail à dd.92@apf.asso.fr. Nous vous enverrons ensuite les liens et numéro pour se connecter sur votre ordinateur ou sur votre téléphone. 

  • "Fils de Garches" de Rémi Gendarme-Cerquetti à voir sur le site du Festival International Jean Rouch.

    Photo de tournage du film "Fils de Garches" de Rémi Gendarme-Cerquetti

    Le documentaire "Fils de Garches" de Rémi Gendarme-Cerquetti est disponible en ligne gratuitement jusqu'à mercredi 18 novembre 23h59 sur le site du Festival International Jean Rouch.

    « Dans les années 80, ceux qui me voyaient pouvaient se dire “cet enfant handicapé tellement mignon, il ne va pas vivre bien longtemps“. Alors il fallait aller à Garches. Là-bas, on soignait, on soignait… on réparait. On mettait droit et c’était dur. Je pars à la recherche des enfants qui, comme moi, se rendaient là-bas pour se faire redresser. Ensemble nous plongeons dans les souvenirs de longs moments passés l’hôpital de Garches : presque tous les soignants nous faisaient mal pour notre bien. Entre ces rencontres, mes déambulations, Garches, et ma confrontation avec d’anciens médecins, je tente de créer une communauté de souvenirs. » Rémi Gendarme-Cerquetti

    Voir le documentaire

  • Jeudi 12/11 : Emission spéciale "Emploi des personnes en situation de handicap" sur Radio Roue Libre !

    radio roue libre, emploi

    Nous vous donnons rendez-vous jeudi 12 novembre de 14h30 à 16h30 sur Radio Roue Libre pour une émission spéciale sur le thème de l'emploi des personnes en situation de handicap.

    N'hésitez pas à poser vos questions en direct : Composez le 01 70 95 03 50 et tapez 81 75 32 93 12 puis sur la touche #.

  • Reconfinement : Les délégations du territoire restent à vos côtés !

    Chères adhérentes, chers adhérents,

    Au vu de la dégradation du contexte sanitaire, le Président de la République a décidé la mise en œuvre d’un nouveau confinement.

    Souhaitant nous mobiliser collectivement pour :

    - d’une part participer à l’effort national pour limiter la propagation du virus en diminuant nos contacts directs,

    - et d’autre part assurer nos missions d’accueil, d’écoute, d’accompagnement, de défense de vos droits, de répit, de rupture de l’isolement, ou encore de loisirs,

    les équipes maintiennent une ouverture partielle des délégations.

    En effet, au moins un jour par semaine votre délégation reste ouverte et peut vous recevoir sur rendez-vous. Le reste du temps, les salariés sont en télétravail et assurent, avec l’énorme soutien des bénévoles de l’association, le lien avec chacun de vous, la mise en place d’animations à distance et, dans la mesure du possible, l’aide de proximité (pour faire vos courses alimentaires, vous accompagner à un rendez-vous médical, ou encore pour vous aider à vous approprier les outils numériques).

    Dans cette situation d’exception, tous ceux qui le peuvent doivent pouvoir agir en minimisant les risques, pour eux-mêmes, et pour les autres.
    Ainsi, APF France handicap mobilise toutes ses forces, en tant que réseau d’entraide pour personnes en situation de handicap et leur famille, afin de répondre aux besoins de ses membres, et de tous ceux qui solliciteraient l’association.

    Durant ce confinement, nous restons donc à vos côtés !

    Délégation de Paris :
    Par mail : dd.75@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 53 80 92 97 le lundi, mardi, jeudi, vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
    Sur rendez-vous, en délégation : Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (sauf le mercredi 11/11 remplacé par le mardi 10/11)

    Délégation des Hauts-de-Seine :
    Par mail : dd.92@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 41 91 74 00 le lundi, mercredi, vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
    Sur rendez-vous, en délégation : Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (à partir du 13/11)

    Délégation de Seine-Saint-Denis :
    Par mail : dd.93@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 48 10 25 35 (vos messages sont transmis directement par mail aux équipes qui vous rappellent et vous répondent) 
    Sur rendez-vous, en délégation : Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (à partir du 18/11)

    Délégation du Val-de-Marne :
    Par mail : dd.94@apf.asso.fr
    Par téléphone : 01 42 07 17 25 le lundi, mardi, jeudi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h et au 06 71 98 07 08 le mercredi et vendredi de 10h à 12h30
    Sur rendez-vous, en délégation : Lundi, mardi, jeudi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h

  • Annuaire des lieux de soins accessibles : L'équipe d'Unis Cité de Bondy nous rejoint !

    Photo de la formation à l'Annuaire des lieux de soins accessibles avec Unis Cité

    L'équipe des volontaires d'Unis Cité de Bondy a été sensibilisée aux différents types de handicap puis formée sur l'accessibilité en particulier sur l'accessibilité des lieux de soins. Cette formation a eu lieu le jeudi 29 octobre à Aubervilliers. 

    Un binôme de volontaires (et ce y compris pendant le confinement) nous aidera sur les appels auprès des professionnels de santé pour remplir le questionnaire via handicap-soins.org. Les autres volontaires pourront nous aider ponctuellement sur l'Annuaire des lieux de soins accessibles et également sur d'autres missions.

    Un grand merci à eux et à leur coordinateur!

    Pour les aider à lutter contre le renoncement aux soins des personnes en situation de handicap, contactez Pauline Bourgeois par mail à pauline.bourgeois@apf.asso.fr ou par téléphone au 06 45 55 29 89.

    Pour en savoir plus rendez-vous sur handicap-soins.org

  • Transdev IDF et APF France handicap : Objectif Bus !

    logo.svg

     

    APF France handicap a signé le 18 septembre un partenariat avec Transdev IDF en Île-de-France pour renforcer l’accessibilité des transports franciliens. Double objectif : évaluation de l'accessibilité par les usagers concernés et sensibilisation de l’ensemble du personnel francilien de l’opérateur.

    55 % de voyageurs rencontrent des difficultés d’accessibilité lors de leurs déplacements en transport en commun, selon un sondage Ifop-APF France handicap en janvier 2020. Opérateur de transport, Transdev IDF, filiale française du groupe multinational, s’est engagé à suivre le schéma directeur d'agenda programmé. Pour y parvenir d'ici 2024 en Île-de-France, la filiale a fait appel à APF France handicap.

    Objectif : 100% des lignes de bus accessibles !

    On ne change pas une équipe qui gagne ! Après une première collaboration réussie dans les départements de Seine-et-Marne et d’Essonne, Transdev IDF et APF France handicap ont signé le 18 septembre un nouvelle engagement réciproque qui concerne toute la région d’Ile-de-France. « Suivant la volonté des adhérents, nous visons une mobilité inclusive optimale sur 100% des lignes de bus » résume Lydie Mimis, Chargée de développement des Actions associatives Territoire Essonne et Seine et Marne.

    Une grille d’évaluation au cordeau

    Ce partenariat se donne les moyens de développer l’accueil et la qualité d’usage pour les voyageurs en situation de handicap. « A l’image de la délégation APF territoire Sud Est (Seine-et-Marne/Essonne), où une équipe d’expert composée de 4 à 5 adhérents formés ont déjà évalué l'accessibilité de 232 points d’arrêts de bus sur 8 communes, nous allons faire de même sur tout le réseau Ile-de-France. »

    Une grille d’évaluation a été élaborée par le Service national politique d'Inclusion d'APF France handicap et Transdev IDF. Elle comprend 14 critères basés sur le guide Bus et cars accessibles, édité par Céréma en collaboration avec APF France handicap. Huit critères sont exigés par IDF-Mobilité (Autorité organisatrice du transport) et six par APF France handicap.

    Former les conducteurs et tout le personnel

    Second axe essentiel pour assurer l’accessibilité des transports en commun : la sensibilisation et la formation des conducteurs à la prise en charge des voyageurs en situation de handicap. La sensibilisation se fera au travers d’exercices en ligne de mise en situation et de parcours pédagogiques de mobilité et de prise en charge. Cela non seulement auprès des conducteurs et aussi auprès des agents de médiations, chefs de secteurs, chefs de gare, service marketing-relation client et administratif...

    Une marge de progression amorcée pour atteindre les 100% de lignes accessibles.

  • Pour APF France handicap, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est d’abord une prestation familiale et doit demeurer pour l’essentiel dans la branche famille.

    À la veille du débat parlementaire à l’Assemblée nationale sur le PLFSS 2021, APF France handicap s’inquiète de l’éventualité du transfert de l’AEEH dans sa globalité de la branche famille à la nouvelle branche autonomie.
    APF France handicap est totalement défavorable à ce transfert intégral : il va à l’encontre de l’essence même de cette allocation qui est avant tout une aide financière familiale.
    L’association propose de garder la partie "allocation familiale" de l’AEEH dans la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) : seuls certains éléments de ses compléments pourraient être transférés à la branche autonomie de façon à créer une véritable prestation de compensation du handicap (PCH) Enfant.
    APF France handicap demande par conséquent la suppression de l’article du PLFSS qui transfère l’intégralité de l’AEEH à la branche autonomie.
    L’association demande également au gouvernement d’engager une concertation préalable pour la création d’une vraie PCH Enfant dans la branche autonomie, PCH Enfant qui pourrait alors intégrer certains éléments des compléments de l’AEEH.

    > L’AEEH de base et certains éléments de ses compléments constituent une prestation familiale
    L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé est une prestation en espèces de la branche famille de la Sécurité sociale1 destinée à couvrir, au moins en partie, les coûts de l’éducation apportée à un enfant handicapé de moins de 20 ans. L'AEEH est composée d'une allocation de base, à laquelle il peut être ajouté un complément d'allocation, dont le montant est gradué en six catégories, selon :
    - les frais supplémentaires générés par la situation de handicap de l’enfant ;
    - la cessation ou la réduction d'activité professionnelle de l'un des parents nécessitée par ce handicap ;
    -  l'embauche d'une tierce personne.
    Le rapport Vachey rendu dernièrement propose des mesures relatives au périmètre pour la nouvelle branche autonomie. Parmi elles, l’intégration de l’AEEH de base et de ses compléments motivée par un souci de simplification des démarches des familles dans l’optique d’un rapprochement entre cette allocation et la prestation de compensation du handicap (PCH).
    Pourtant, afin de faire évoluer cette prestation, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) avait été chargée d’une mission relative à la compensation pour les enfants en situation de handicap, dont l’objectif premier était d’aboutir à une “évolution de l’AEEH et de la PCH Enfant et de leur articulation”. Et le rapport remis par Daniel Lenoir en juin 2019 identifiait les problématiques et proposait des scénarios qui n’ont pas fait l’objet de concertation à ce stade.
    L’AEEH constitue une prestation familiale correspondant à une situation de la famille. Elle permet de prendre en compte le côté particulier d’une famille dont un enfant est en situation de handicap au même titre que d’autres prestations familiales prennent en compte d’autres situations particulières : par exemple, l’allocation de soutien familial, le fait d’être un parent isolé ou l’allocation de rentrée scolaire, celle d’avoir un enfant scolarisé.
    Pour APF France handicap, transférer l’intégralité de l’AEEH dans la nouvelle branche autonomie exclurait alors les parents qui ont un enfant en situation de handicap du droit commun que constituent les prestations familiales.

    > Pour la création d’une véritable prestation de compensation du handicap (PCH) Enfant
    Certains éléments des compléments de l’AEEH relèvent néanmoins de besoins de compensation (aides humaines, aides techniques, frais spécifiques, etc.) quand d’autres permettent à un parent de réduire ou cesser son activité professionnelle pour s’occuper de l’enfant et/ou d’avoir recours à l’embauche d’une tierce personne rémunérée : ils pourraient donc à terme être transférés dans la branche autonomie à condition de créer une véritable prestation de compensation du handicap (PCH) Enfant. Toutefois cela ne pourrait se faire qu’après les concertations attendues depuis la remise de rapport de l’Igas.

    APF France handicap demande donc la suppression de cette mesure du PLFSS 2021. Cette suppression doit s’accompagner de l’engagement du gouvernement d’entamer des concertations sur le sujet afin de créer une PCH Enfant et de définir son articulation avec l’AEEH.

  • Des nouvelles de Cécile, sophrologue à la délégation du Val-de-Marne.

    Photo de gâteaux préparés par Cécile.

    Cécile Trécourt, notre thérapeute Sophrologue référente sur la délégation du Val-de-Marne,  nous a généreusement fait parvenir un nouvel enregistrement audio, voici son message :

    Bonjour à vous tous !

    J'espère que vous allez bien et que vous avez passé une bonne semaine !!

    Concernant nos échanges de la semaine dernière, je reviens vers vous pour vous partager des petites choses que j'ai entrepris et qui me font du bien. Peut-être que cela peut vous donner des idées pour changer certaines choses dans votre quotidien, le renouveler avec de nouvelles activités positives qui vous permettent de transformer cet épisode malheureux en période positive !!

    N'oubliez pas que la seule chose sur laquelle nous puissions agir pour nous sentir mieux, c'est nous-mêmes ! Nous n'avons que très difficilement le pouvoir d'influer sur le cours extérieur des choses à titre individuel. Donc nous devons changer radicalement la perception que nous avons des choses qui nous entourent en travaillant dans la joie et la bonne humeur à nous en détacher, à nous recentrer et à porter notre attention sur des choses et des personnes qui nous font du bien !

    Quelques idées en vrac !!
    - Faire une carte de voeux pleine d'optimisme que vous enverrez à tous vos amis et votre famille pour leur apporter un peu de positive attitude en cette année si particulière pour nous tous.
    - Faire un pêle-mêle de toutes les cartes postales que vous avez reçues ces dernières années.
    - Faire la liste dans un petit journal de bord du bonheur, des petites choses positives de la journée tous les soirs et vous endormir en portant votre attention successivement sur chacune de ces petites choses juste quelques secondes.
    - Se rémémorer le soir tout ce que nous avons de bon dans la vie, des gens que nous aimons et qui nous aiment, un toit sur la tête, de quoi se faire à manger, de quoi vous distraire, un livre, un film, de la musique etc...
    - Vous tester sur de nouvelles recettes en cuisine (je vous ai mis des photos en bas de ce mail !),
    - Vous lancer dans la pâtisserie,
    - Faire un petit tableau, un dessin ou bien de la peinture au numéro,
    - Vous mettre ou vous remettre au tricot ou au crochet !! avec un peu d'amidon, on peut faire de très belles petites bonbonnières à offrir pour Noël,
    - Vous lancer dans un petit travail simple de couture (profondément relaxant aussi pour ma part et souvent beaucoup de satisfaction à réparer quelque chose plutôt que de le jeter ;-))
    - Vous pouvez aussi commencer à réfléchir pour vos petites décorations de Noël toutes simples pour vous brancher sur des moments de partage et de bonheur avec les gens que vous aimez. Comme acheter des petites boules en polystyrène et des sequins dorés ou argentés
    - Commencer à réfléchir à votre liste de petits présents de Noël à venir, et pourquoi pas cette année des cadeaux faits main ? Puisque nous sommes un peu "coincés" chez nous ?
    - Par exemple acheter 1 kg de clémentines, de poires ou de prunes si vous en trouvez et faites quelques pots de confiture maison à offrir ! ou des chutney salés sucrés (plein de recettes sur Marmiton !) ? Et pourquoi pas aussi des petits biscuits secs aux épices de Noël ?

    De mon côté, je vous partage mes enregistrements sonores, comme je n'ai pas bougé de chez moi cette semaine, j'ai décidé d'enregistrer les oiseaux que j'entends le matin tôt dans ma résidence.

    Si mon idée de "chant des oiseaux" vous plaît, vous pourriez à l'occasion, un matin, quand il y a un peu moins de bruit, réaliser un enregistrement de 3 minutes maximum des petits zoziaux que vous entendez depuis votre fenêtre dans votre résidence ? Puis me l'envoyer ? Ainsi je continuerai à compléter ma petite audiothèque qui me permet d'offrir au gens la possibilité de se changer les idées et de porter son attention sur le babillage des oiseaux, plutôt que sur les babillages humains qui nous entourent en ce moment et qui sont malheureusement parfois toxiques ;-)

    Allez, je vous partage aussi quelques unes de mes dernières réalisations en cuisine pour vous donner des idées !! La semaine prochaine, je vous enverrai un tuto pour faire un super plat d'hiver tout simple que j'adore

    Bien amicalement,

    Cécile

    Cécile reste à votre entière disposition pour toute demande complémentaire ou tout conseil dans cette situation exceptionnelle. Vous pouvez la contacter via la délégation du Val-de-Marne.

  • Mardi 17/11 : Webinaire "Jeunes en situation de handicap et emploi : une génération doublement sacrifiée ?"

    Dans le cadre de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées #SEEPH2020, APF France handicap, en partenariat avec les Actualités Sociales Hebdomadaires, vous convie au webinaire :  

    Jeunes en situation de handicap et emploi :  

    une génération doublement sacrifiée ? 

    Mardi 17 novembre 2020 

    de 16h00 à 17h00 

    Comme tous les jeunes, les jeunes en situation de handicap souhaitent accéder au monde du travail et initier un parcours professionnel leur permettant d’avoir un emploi stable, qualifié et rémunéré pour pouvoir vivre dignement.  

    Toutefois ils se heurtent à un certain nombre d’obstacles liés à la fois à leur jeunesse, en tant que nouveaux entrants dans l’emploi, mais surtout à leur handicap, obstacles aggravés par la crise sanitaire en cours. 

    Animé par Sophie Massieu, journaliste aux Actualités Sociales Hebdomadaires, ce webinaire, repose sur des témoignages de jeunes en situation de handicap et des exemples concrets d’initiatives menées sur le terrain. Il invite à une réflexion sur l’efficacité des leviers mis en place pour accompagner ces jeunes dans l’accès à l’emploi dans une économie en crise. 

    Avec les interventions de :  

    Marie-Pierre Toubhans, Maître de conférences associée à l’INSHEA et coordinatrice générale de l’association Droit au savoir
    Samuel Carvou, Chargé de mission APF France handicap des Hauts-de-France
    Jacques Dangleterre, Chargé de projet handicap jeunes, Convergence 93
    Eric Burdin, Responsable de la Plateforme Appui Conseil Pôle Enfance Jeunesse APF France handicap (38) 
    Olivia Bars du Jeu, Cheffe de projets APF Entreprises 
    Alain Rochon, Président d’APF France handicap 

    Vous pouvez vous inscrire dès à présent,
    jusqu’au 16 novembre. 

    Un lien vous sera envoyé pour vous connecter au webinaire. 

    JE M’INSCRIS